Avec le confinement, l’occasion de passer des moments conviviaux est devenu exceptionnelle. Parce que beaucoup de résidents n’ont pas pu partir passer les fêtes en famille, nous avons voulu leur rappeler qu’on ne les oubliait pas, le plaisir et surtout le plaisir d’être ensemble est légitime pour tous.

Nous avons donc loué pour plusieurs jours le gîte de la Bergerie tenue par les moines de l’abbaye de la Trappe pour passer en petit groupe ces fêtes de fin d’année.

Toutes les équipes de la Corne d’Or ainsi que les personnes accueillies vous souhaitent une excellente année 2021. Nous avons hâte de vous retrouver et de continuer à défendre le vivre ensemble, l’éloge de la différence pour des rencontres extraordinaires.

Samedi dernier Béatrice Devedjian et son association « Les Tourouvrains solidaires » sont venues apporter des douceurs pour les résidents et les équipes. Un moment convivial au parfum de Noël. La joie se lit sur les visages, même masqués…

Pour la première fois, l’association « la Corne d’Or » basée à Randonnai et présidée par Jean-Marie Goussin, a organisé jeudi 17 janvier 2019, une cérémonie des vœux, en présence de Lisiane Uhring, nouvelle directrice de l’établissement.

La Corne d’Or, c’est un foyer de vie, avec 33 résidents, un accueil de jour pour 20 personnes et un espace culturel, ce dernier créé une autre façon de travailler pour les résidents à travers expositions, ateliers, résidences d’artistes. « Nous avons de nombreux projets associatifs et culturels. Quelques travaux seront aussi menés et 200 m2 supplémentaires sont prévus à la résidence fin 2019 ou début 2020 pour un meilleur environnement des résidents et des meilleures conditions de travail pour le personnel » a expliqué Jean-Marie Goussin.

Culture et handicap

Lisiane Uhring, directrice de l’établissement est ensuite intervenue. « Ici, la culture produit du bien-être sur les personnes handicapées et fait vivre le territoire et nos trois établissements sont liés […] En 2019, nous avons choisi de valoriser cet univers artistique en redéfinissant le projet de l’Espace culturel, pour qu’il devienne un pôle de compétence, une autre façon de proposer l’inclusion des personnes en situation de handicap sur leur territoire de vie. ».