Notre histoire

C’est un groupe de parents qui a fondé l’Association La Corne d’Or en 1998 et qui a formé le premier bureau : Sylviane Launay (présidente), Henri Theillaud (vice-président), Odile Le Roux (secrétaire), Jeannine Brunet (trésorière).

Des familles, des amis, des élus et des chefs d’entreprise sont venus renforcer les effectifs, avec l’objectif de fonder un établissement et des services destinés à la prise en charge des polyhandicapés.

Avec le soutien du Conseil général, un ancien bâtiment d’habitation situé sur le lieu-dit « La Beaugeardière » à Randonnai, a été rénové.

Son financement est entièrement assuré par les départements d’origine des résidents, sous contrôle du Conseil général de l’Orne, à qui l’association doit rendre des comptes.

Pour l’anecdote, l’association pensait implanter ses locaux sur la commune de Tourouvre et notamment au lieu-dit «La Corne». C’est de là, qu’elle tire son nom et qu’elle a établi son siège en mairie de Tourouvre.

Sa volonté était de créer des lieux de vie et d’épanouissement pour nos résidents, tout en recherchant des solutions novatrices. Elle a donc réfléchi dès 1998 à l’élaboration d’un foyer occupationnel.

Les conditions pour obtenir l’agrément CROSS de la région, l’habilitation de l’Aide sociale, ayant été réunies, l’arrêté d’ouverture fut signé par le Président du Conseil général de l’Orne, Monsieur Gérard Burel.


La résidence a reçu ses premiers pensionnaires le 17 décembre 2001 et a été inaugurée par le préfet de l’Orne Hughes Parant et par Gérard Burel le 18 juin 2002.

Cet effort est significatif, même si de nombreuses personnes handicapées restent à ce jour sans solution d’accueil et que le besoin, en terme de place, est loin d’être couvert.

Par courrier du 9 mars 2005, la direction des services fiscaux nous a fait savoir que l’association est désormais reconnue d’intérêt général, ce qui permet à ceux qui nous aident par leurs dons, de bénéficier d’une réduction d’impôts.

La commune de Randonnai, par la mise à disposition d’un terrain de plus de six hectares, nous permet de réaliser un projet : une « Ferme Nature » (ouverte en 2003). Toutes les études sur le sujet ainsi que l’expérience sur le terrain attestent des résultats bénéfiques sur les résidents, de ce contact avec la nature et plus particulièrement avec les animaux. Les enfants des écoles et tous les visiteurs y sont les bienvenus.

La majeure partie des personnes accueillies souffrent de déficiences intellectuelles alors qu’un léger pourcentage est atteint de trisomie 21 ou victime d’une infirmité motrice cérébrale.

L’admission des résidents est subordonnée à leur autonomie dans les actes de la vie courante et ne doit pas nécessiter de médicalisation lourde.

Une prise en charge et un accompagnement éducatif personnalisés dispensés par une équipe pluridisciplinaire de trente personnes motivées par un souci de qualité et d’attention.

ACCEDER AUX DOCUMENTS ADMINISTRATIFS